Close

Latest Posts

Stay up to date with all our latest news and launches. Only the best quality makes it onto our blog!
S'organiser pour courir

16 septembre 2016

Courir: « J’ai pas le temps! »

Il m’arrive de croiser des personnes qui, en parlant de ma passion qu’est la course à pied, me disent « J’aimerai bien courir, mais je n’ai pas le temps ». Dans un premier temps, j’ai pris cette remarque dans la figure, traduite en mon sens en « toi, tu n’as peut-être rien d’autres à faire, mais moi, je suis débordé ».

Finalement, avec le recul, il n’y avait aucune attaque envers moi. J’ai compris qu’il s’agissait d’un appel au secours pour aider ces personnes à sortir la tête de l’eau pour s’octroyer des moments rien qu’à eux.

Voici donc quelques conseils pour vous permettre de trouver « du temps pour courir ».

Courir: comment s'organiser

 

  • Planifier ses sorties

La course à pied est un sport qui nous offre la liberté de pouvoir courir quand on veut. Mais le double-tranchant de cette liberté est que la case réservée à la course à pied saute assez facilement. La première chose à faire est donc de trouver le ou les créneaux dans la semaine dédiés à la pratique de votre sport, et cohérents par rapport à vos disponibilités. Vous les inscrivez dans votre agenda et ces moments sont des rendez-vous que vous ne pouvez pas déplacer. Au départ, ne tentez pas de faire 5 sorties par semaine. Commencer par organiser un ou deux créneaux dans la semaine et forcez-vous pour vous y tenir. Une fois les habitudes prises, vous pourrez ajouter une sortie dans votre semaine si vous le souhaitez.

  • Trouver des créneaux

Vous n’avez pas de créneaux. Vous avez un agenda de Président. Pourtant, même notre président arrivait à s’organiser pour faire une virée en scooter pour apporter les croissants à sa nouvelle petite amie…

Tout d’abord, identifiez vos créneaux libres ou non productifs. Cela peut-être la période à partir de 22h pendant laquelle vous surfez sur internet. Dans ce cas, pourquoi ne pas vous coucher plus tôt et vous lever plus tôt pour un run matinal? Vous avez une pause déjeuner de 1h30 qui vous est imposée; profitez-en pour aller courir. Et pourquoi pas motiver quelques collègues. Pour la toilette d’après course, si votre société ne dispose pas de douche, n’hésitez pas à vous laver avec un gant de toilettes au lavabo des sanitaires.

Pas de créneau disponible? Il est temps de travailler en équipe. Négocier avec votre conjoint(e) pour vous libérer une heure, et faites de même pour lui/elle. Après tout, l’équilibre d’un couple passe aussi par des moments pendant lesquels il faut pouvoir se retrouver avec soi-même.

  • Définir le bon timing

Lorsque vous organisez vos créneaux dans votre agenda, n’oublier pas de compter le temps nécessaire pour vous changer avant et après votre sortie de course à pied, ainsi que le temps nécessaire pour faire votre toilette. Si vous ne prenez pas en compte ce temps supplémentaire, vous risquez d’empiéter sur les autres activités de votre agenda, ce qui risque d’une part de générer du stress, mais aussi de vous donner les excuses pour abandonner rapidement.

  • Ancrer les nouvelles habitudes

Vous avez mis en place vos créneaux? Maintenant, il va falloir les respecter. Créer de nouvelles habitudes n’est pas si simple. Lors de ma participation à une formation de gestion du temps, j’ai appris qu’il fallait au minimum 21 jours pour que les nouvelles habitudes soient ancrées en nous. Donc évitez de faire sauter des créneaux pendant le premier mois, et aller courir même si il pleut!

  • Suivre un programme d’entraînement

Bien souvent, courir pour la première fois n’est pas si évident. On s’essouffle, on ne sait pas à quelle vitesse on doit courir, on a les jambes qui brûlent, et on peut très vite baisser les bras. De plus, les coureurs ont une tendance à courir trop vite, et vont donc épuiser leur organisme. Après les séances, ils sont moins productifs et ils finissent par arrêter de courir pour rester performant dans leurs autres activités. Les programmes d’entraînement (tels qu’ils sont fournis par Atleticrun par exemple), permettent aux coureurs de les accompagner pour courir aux bonnes allures pour ne pas s’exténuer, mais aussi pour progresser rapidement. Ainsi, les progrès participent à la motivation et à poursuivre sa pratique. Le cadre donner par le programme participe également à maintenir le rendez-vous mis en place quotidiennement.

  • A vous de jouer!

Maintenant, vous ne pouvez plus utiliser l’excuse « J’ai pas le temps! ». Vous avez les clés pour courir régulièrement pendant toute l’année. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à nous les communiquer. Et si vous entendez quelqu’un dire qu’il n’a pas le temps, transmettez-lui cet article, il vous remerciera sûrement!

Cet article vous fait réagir? Laissez un commentaire: