Close

Latest Posts

Stay up to date with all our latest news and launches. Only the best quality makes it onto our blog!
Marathon de l'île de Wight (photo organisation)

19 janvier 2017

Le Top 5 des marathons historiques!

Le Marathon est sans doute la plus légendaire des disciplines sportives. Mais au cours de son histoire déjà plus que centenaire, certaines épreuves ont façonné ce mythe, année après année. Voici les marathons les plus marquants de l’histoire encore organisés annuellement.

Ce ne sont pas, ou plus, les plus gros marathons de la planète, même si certains d’entre eux restent des épreuves très populaires et de très haut niveau. Mais ces courses là ont marqué leur époque et l’histoire des 42,195 kilomètres, dans leur pays et dans le monde, avant même que la vague du jogging puis la folie du running ne déferlent sur tous les continents. Tour d’horizon de ces épreuves « vétéranes » qui continuent d’écrire leur histoire et celle de la discipline.

Marathon de Boston

Nous débutons notre tour du monde des parcours mythiques par la doyenne des courses organisée annuellement. C’est en effet en avril 1897 qu’il fut lancé pour la première fois, après que John Graham, membre de la première équipe américaine olympique eut l’idée d’organiser une course à l’image de celle qui avait été organisée à Athènes en conclusion de ces premiers Jeux Olympiques modernes. Ce fut le new-yorkais JJ Mac Dermott qui remporta cette épreuve inaugurale en 2h55 pour 40,8 kilomètres.

L’épreuve, bien mieux organisée que celle des JO, fut un véritable succès et connue un large écho dans la presse américaine. Si bien qu’elle fut reconduite l’année suivante, et chaque année depuis !

Boston Marathon

Boston Marathon (photo organisation BAA)

https://www.youtube.com/watch?v=UQnm0Xdeo6E

Boston est très vite devenue une épreuve de référence et pendant bien des années, avant l’apparition du Marathon de New-York, fut bel et bien le plus important marathon des Etats-Unis. Il reste aujourd’hui une course à part, avec son histoire, sa légende, son parcours bosselé et en ligne. L’autre particularité reste ses minimas qualificatifs par catégorie d’âge, dont rêvent encore bien des marathoniens américains.

Au fil des années, Boston a consacré les plus grands marathoniens de l’histoire, même si seulement quatre champions olympiques, dont un seul chez les hommes, l’italien Gelindo Bordin, ont pu accrocher cette prestigieuse victoire à leur palmarès. Nous reviendrons dans un prochain post sur ce marathon de légende.

Marathon de Fukuoka

Le plus célèbre marathon nippon a fêté au mois de décembre dernier son 70e anniversaire. L’occasion pour les meilleurs coureurs japonais actuels de briller (avec notamment la 3e place de la star Yuki Kawauchi) et de s’inscrire dans la continuité de cette épreuve qui fut longtemps l’un des marathons les plus relevé de la planète.

Organisé depuis 1947, le premier dimanche de décembre, il est parvenu à s’imposer comme un rendez-vous international très côté dès le milieu des années 50. C’est surtout à partir de la décennie suivante qu’il devient une course de référence absolue. Les plus grands athlètes de l’époque vont s’y affronter, on relève ainsi les noms prestigieux de Karvonen, le finlandais, du tchèque Pavel Kantorek et du local Terasawa parmi les vainqueurs d’alors.

La notoriété de Fukuoka ne ternira pas par la suite : l’américain Franck Shorter, champion olympique et star de la discipline l’emporte ainsi quatre fois. Toshihiko Seko, la star historique de la discipline au Japon, gagne  quatre fois aussi. En 1981, l’australien Rob de Castella bat le record du monde sur ce parcours relativement rapide mais où les conditions athmosphériques ne sont pas toujours au rendez-vous. Depuis, la liste des vainqueurs s’étoffe de noms prestigieux : Gebresellasie, Ceron, Thugwane, Lee Bong Ju, la plupart des grands noms du marathon sont passés par Fukuoka!

Marathon de Kosice

C’est à Kosice, en Slovaquie, que se tient chaque année le plus ancien marathon organisé annuellement en Europe, sans interruption. C’est le second de ce point de vue au niveau mondial après celui de Boston. Sa première édition date de 1924.

Baptisé Marathon International de la Paix, il fut longtemps le symbole d’une épreuve organisée à l’est qui accueillait aussi des coureurs de l’ouest. Ainsi, dans les années 50 et 60, les meilleurs « cracks » du marathon mondial venaient s’y confronter. On note ainsi la présence dans la liste des vainqueurs de Juan Carlos Zabala, l’argentin champion olympique en 1932, de nombreux suédois et finlandais ou encore de l’américain Buddy Edelen en 1963. Il détenait alors le record du monde. Le légendaire Abebe Bikila y remporte une de ses rares victoires en dehors des jeux olympiques en 1961 tandis que le belge Aurele Vandendriesche et le local Pavel Kantorek lui succèdent quelques années plus tard.

Si la réputation et le niveau de la compétition à Kosice n’est plus tout à fait le même depuis la fin des années 80, cette épreuve demeure toujours très populaire et continue son chemin à travers l’histoire du marathon.

Marathon de l’île de Wight

Organisé depuis 1957, c’est le plus ancien marathon britannique. Si il n’est pas tout à fait aussi connu que les précédents cités, ce marathon tient une belle réputation nationale. En 1964 Dale Grieg y établit un des premiers records du monde féminin (avant même que l’épreuve ne soit officiellement ouvertes aux filles!) en 3h24.

Marathon de l'île de Wight (photo organisation)

Marathon de l’île de Wight (photo organisation)

Traralgon Marathon

Le Traralgon Marathon est le plus ancien marathon d’Australie, et fête cette année son cinquantenaire.

Son parcours est champêtre et l’épreuve reste surtout d’audience nationale mais elle compte tout de même le nom prestigieux de Derek Clayton, qui détient toujours le record du parcours en 2h 13 minutes depuis 1970. Il était alors recordman du monde, et son temps de 2h08’33 établi à Anvers tenu bon pendant douze ans sur les tablettes.

Programme d'entrainement marathon

 

Cet article vous fait réagir? Laissez un commentaire: