Close

Latest Posts

Stay up to date with all our latest news and launches. Only the best quality makes it onto our blog!
Tom Byers, le lièvre américain, bat tout le monde aux Bisslet Games d'Oslo en 1981, sur un 1500 m surprise! (photo DR)

6 juin 2017

Quand le lièvre bat la tortue (épisode 2) : Tom Byers, à la surprise générale !

Lièvre, Tom Byers crée la surprise en remportant le 1500m du meeting d'Oslo de 1981! Click To Tweet Il devance ainsi tous les favoris, les meilleurs mondiaux, partis comme des tortues…

Tom Byers, le lièvre américain, bat tout le monde aux Bisslet Games d'Oslo en 1981, sur un 1500 m surprise! (photo DR)

Tom Byers, le lièvre américain, bat tout le monde aux Bisslet Games d’Oslo en 1981, sur un 1500 m surprise! (photo DR)

Tom Byers est en 1981 un excellent coureur professionnel américain. Ses records personnels (3’50 » sur le mile, 2’16 » au 1000 mètres) le placent d’ailleurs toujours dans les meilleurs spécialistes de tous les temps dans son pays.

Il est très bon, mais pas tout à fait assez à l’époque pour prétendre jouer la victoire sur une des courses mondiales les plus réputées de la saison, le 1500 m du meeting annuel d’Oslo. Toutes les stars de la discipline sont présentes, ou presque, et notamment le recordman du monde de la discipline, l’anglais Steve Ovett. Tom est donc juste là pour imprimer le train jusqu’à l’entrée du dernier tour, en bon lièvre.

Personne ne suit

Mais ce jour-là, la course offre un scénario inédit. Personne ne suit le train initial de l’ancien coureur de l’université de l’Ohio, remarquable aussi par ses cheveux très longs. A force de le laisser filer, le lièvre compte près de 100 mètres d’avance sur le peloton. Les favoris s’observent à un tour de l’arrivée.

Tom saisit alors sa chance et poursuit son effort. Steve Ovett va bien finir beaucoup plus vite que lui : 9 secondes de reprises dans les derniers 400 mètres, mais cela ne suffira pas. L’anglais échoue à une demi seconde du très surprenant vainqueur du jour. Tom franchit la ligne épuisé, mais pour la plus belle victoire de sa vie!

Néanmoins, Byers réalisera plus tard 3’50 » au mile, ce qui fait encore de lui le 7e performeur américain de l’histoire. Un lièvre pas si mauvais que ça donc, qui a su saisir sa chance!

A LIRE AUSSI:

Quand le Lièvre bat la tortue – épisode 1: quand un lièvre handicapé remporte le marathon.

Cet article vous fait réagir? Laissez un commentaire: