Close

Latest Posts

Stay up to date with all our latest news and launches. Only the best quality makes it onto our blog!
Dans les rues de Boston (photo BAA.org)

10 janvier 2017

La distance du Marathon : mais pourquoi 42,195 kilomètres ?

42,195 kilomètres, en voici une distance curieuse ! C’est vrai ça, les distances de l’athlétisme traditionnel répondent toutes à une logique mathématique stricte, basée sur le système métrique ou pour les anglo-saxons sur des multiples du mile. Mais la plus longue des distances olympiques échappe à la règle. Explication de cette légendaire mesure!

Dans les rues de Boston (photo BAA.org)

Dans les rues de Boston (photo BAA.org)

Le premier marathon ne fut pas disputé sur 42,195 kilomètres. Entre le village de Marathon et Athènes, le parcours de l’épreuve originelle organisée en clôture des premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne, mesurait un peu plus de 39 kilomètres. Les courses qui furent organisées, à Paris, à Boston et dans quelques autres endroits, l’année suivante, à la suite de cette première héroïque, adoptèrent des distances variables autour de 40 kilomètres.

Sur la pelouse de Windsor

En 1908, comme les anglais aime les distances exactes, le comité d’organisation des Jeux Olympiques disputés à Londres fixe la distance à 26 miles. Cependant, comme les enfants de la famille royale souhaitent assister au départ depuis leur balcon du palais de Windsor et que l’arrivée de l’épreuve doit se faire sous la tribune d’honneur où siège le roi Edouard VII, la distance est allongée légèrement. Elle ne tombe plus juste : 26 miles et 385 yards, ou 42 kilomètres et 195 mètres.

Dans les rues de Boston (photo BAA.org), sur une distance marathon encore floue

Le départ du marathon de Londres, lors des JO de 1908, devant Windsor Palace. (Photo Getty Image)

Une course historique !

Enregistrée avec précision, cette distance fera date. La course des jeux de 1908 frappe encore plus les imaginations, avec la mésaventure de l’italien Dorando Pietri. Arrivé en tête sur le stade, avec une avance assez large, il doit être soutenu pour passer la ligne, épuisé et hagard. L’aide qui lui a été apportée, notamment par le célèbre écrivain Arthur Conan Doyle (père de Sherlock Holmes), fut ensuite jugée trop importante : Dorando est disqualifié. L’américain Hayes, arrivé deux minutes derrière l’italien, en 2h55, est déclaré champion olympique. Cette course, comme sa distance, restera à jamais dans l’histoire du Marathon. C’est sans doute aussi son succès qui explique que l’on ait retenu ensuite cette distance pour officielle, même si cela ne s’est pas fait immédiatement.

Une officialisation tardive de la distance marathon

Bien entendu, le Marathon étant une épreuve disputée hors-stade, il aurait pu, à l’instar de nombreuses épreuves d’ultra-trail aujourd’hui, demeurer sur un format « d’environ 40 kilomètres » en s’adaptant aux possibilités de l’environnement de chaque parcours. Mais c’était sans compter sur la volonté des dirigeants et des officiels qui au début du XXe siècle veillaient sur la destinée de l’athlétisme.

Après pas mal de débats, les Marathons étant encore disputés sur des distances d’environ 40 kilomètres de 1908 à 1920. On opta finalement en 1921 pour retenir cette distance reprenant donc celle du marathon de Londres en 1908, et non celle du premier marathon olympique. En 1924, le marathon olympique, après avoir été disputé sur des distances variant entre 39 et 42,500  kilomètres, fut à nouveau couru sur 42 kms195 (ou 26 miles 385 yards). Il l’est toujours depuis. La même année, le marathon de Boston, disputé annuellement depuis 1897 sur 40 kilomètres, adopta également cette nouvelle distance officielle.

L’arrivée épique de l’italien Dorando Pietri, vainqueur disqualifié du premier « 42,195 kms » de l’histoire. 

C’est donc une histoire de balcon, et non la course héroïque du soldat légendaire grec, qui détermina la distance officielle de 42,195 kilomètres. Depuis, on dispute donc le Marathon sur cette curieuse distance!

Programme d'entrainement marathon

Cet article vous fait réagir? Laissez un commentaire: