Close

Latest Posts

Stay up to date with all our latest news and launches. Only the best quality makes it onto our blog!

7 juillet 2017

Où courir son premier Marathon

Existe-t-il un Marathon parfait pour ses débuts sur cette première grande distance ?
De l’autre côté de l’Atlantique, on a coutume de dire que Chicago est le Marathon des débutants. Pourquoi ?

Ce Marathon réunit-il vraiment tous les points positifs pour débuter :  facilité du parcours, faible dénivelé, niveau débutant des coureurs, barrière horaire rallongée, météo clémente, organisation sans prise de tête, public présent jusqu’à la fin, attractions tout au long du parcours…

Et quid d’un autre Chicago en France ou ailleurs ?

Parcours « facile sans montées, sans virages et bien lisse »
C’est l’élément N°1 à prendre en considération pour son premier Marathon, l’accessibilité et la facilité du parcours.
A Chicago, le tracé comporte beaucoup de lignes droites, peu de virage à angle droit qui peuvent être coûteux en énergie à cause des relances. Et également pas de ponts exposés au vent. (Vs New-York)
Le dénivelé positif est très faible, pas de montée « casse-patte » pour vous stopper dans votre élan et avoir raison de votre mental.
Le goudron du centre-ville de cette mégalopole américaine est parfaitement lisse ; on n’est pas à Monza (cf Breaking sub 2) mais ici pas de pavés, d’ornières, de graviers, de trous dans la route ect.

Météo & calendrier « clémente pour courir et bien placé dans l’année pour se préparer »
Il y a eu quelques années chaudes mais globalement le temps est idéal pour courir début octobre à Chicago. Octobre est une période intéressante pour le calendrier car les mois précédant la préparation (septembre, août, juillet, juin) sont plus que motivant pour aller s’entraîner, à condition de choisir les heures les moins chaudes.

Temps moyen des finishers « pas trop rapide pour ne pas sentir seul la première fois »
Comme c’est le devenu la Mecque pour débuter un Marathon (avant New-York), le gros du peloton se situe entre 4H et 5H avec même 10% de finishers à 5H30. Entre 4H et 4H30, vous ne vous sentirez pas seul sur le parcours.

Ambiance « chaud bouillant avec une arrivée spectaculaire »
Ça serait mentir de dire que les Américains ne sont pas de fervents supporters ; l’ambiance est le point fort du Marathon de Chicago. Vous êtes soutenus tout au long du parcours par une foule vraiment enthousiaste.
La ligne d’arrivée monumentale est à la hauteur de ce final, une motivation supplémentaire pour réussir à finir son premier Marathon.

Organisation : « départ, arrivée, hôtel : all in one »
La logistique peut être un facteur de stress supplémentaire à ne pas négliger quand on arrive sur Marathon.
Chicago est un bon exemple, zone de départ et d’arrivée au même endroit avec de nombreux hôtels à proximité.
Pour réduire également le stress, l’organisation a repensé les sas de départ pour ne pas se sentir oppressé par la densité du nombre de coureurs avant le début de l’épreuve.

Barrière horaire « tout le monde doit finir »
L’heure limite pour devenir finisher du Marathon de Chicago est fixée à 6H30. Même si vous fléchissez au fameux mur du Marathon, ça vous laisse encore quelques minutes pour réussir à franchir la ligne d’arrivée.

Attractions « il y a de quoi voir »
En avoir plein les yeux quand on court, c’est toujours plus motivant et plus facile pour amener l’esprit ailleurs quand les kilomètres se font plus longs.
Le parcours de Chicago est taillé pour se plonger dans l’immensité de la ville, de ses buildings.  Puis de s’en éloigner un peu pour apprécier au loin sa skyline.
Entre le public toujours plus nombreux et le décor, pas le temps de s’ennuyer.

Chicago mérite son titre de capital du premier Marathon au moins dans le top 6 du WorldMarathonMajors

⇒ Se préparer pour le Marathon de Chicago avec AtleticRUN

Si vous cherchez d’autres Marathons à l’étranger ou plus proches de chez vous pour débuter, voici notre sélection :

A l’international :

Orlando Disney World Marathon

Courir avec Mickey et es amis


Courir dans l’univers Disney

Moins de stress et le fun de pouvoir prendre des photos avec les personnages Disney pendant la course
Parcours en boucle et plat
Tracé non linéaire mais relativement plat avec un système de boucle qui peut rassurer sur la visualisation de l’effort à produire jusqu’à l’arrivée.
Météo fraîche
Début de la course à 5H30 du matin pour bénéficier d’une météo plus douce et des effets de lumière Disney au lever du jour.

Dubaï Marathon

Courir entre plage et gratte-ciel


Paysage agréable et surprenant
Bord de plage et gigantisme de l’architecture moderne Dubaïote, le regard peut toujours se porter sur les attractions locales comme objectif à atteindre
Météo idéale
La température généralement constatée depuis la création du Marathon est de 15° ; pas trop chaud sur la parcours, ni trop froid en attendant le départ.
Parcours ultra-plat avec boucle
Sans doute le Marathon le plus plat du monde avec une grande partie en aller-retour qui permet de savoir à quoi s’attendre pour bien gérer cette première longue distance en compétition.
Central
Zone départ/arrivée et hôtel sur le même site, pas de stress d’organisation pour rejoindre le départ. Moins de fatigue après la course pour rejoindre son hôtel.


En France :

Marathon Run-In Lyon

Courir dans le centre de Lyon


Dénivelé raisonnable D+ 170m
Parcours dans les quartiers historiques + bords de Saône et Rhône
Ambiance d’une grande course sans l’affluence parfois gênante des grands Marathons
Départ/Arrivée relativement proche
Météo tempérée

Marathon de la Loire

La Loire et ses châteaux


Dénivelé très faible D+43m
Une partie du parcours le long de la Loire avec des zones ombragées
Départ/arrivée sur le même site
La fraîcheur de la Loire au mois d’avril

Marathon du Lac d’Annecy

Courir face au lac et la montagne


Beauté du parcours entre lac et montagne.
Parcours en aller-retour avec un léger faux-plat descendant sur une partie du retour
Départ/arrivée sur le même site
Météo souvent au top

Marathon de Nantes

Courir avec le chaleureux public vendéen


Dénivelé raisonnable D+ 175m
Densité de coureur (3700 en 2017) intéressante pour débuter
Parcours urbain central
Départ/Arrivée relativement proche
Météo agréable


Marathon du Médoc

Courir déguisé dans les vignes du Bordelais


Faire son premier Marathon dans une ambiance festive pour oublier la pression
Admirer les 59 châteaux le long du parcours
Oublier le chrono et profiter de ravitaillements moins classiques (vin, fromage…)

⇒ Préparer son prochain Marathon avec AtleticRUN

Cet article vous fait réagir? Laissez un commentaire: